Les 100KM de Belvès pour Pascal Hoff : une énergie « cent bornes » 1

Sociétaire du Freyming-Merlebach Athlétic-club, Pascal Hoff vient de réaliser un exploit sportif en bouclant, en 12 h 45 de course, l’épreuve des 100 km de Belvès, dans le Périgord Noir. Récit.

Beaucoup d’athlètes se « limitent » au marathon et ses 42,195 km, et c’est déjà pas mal ! D’autres visent beaucoup plus loin : avaler, d’une seule traite, 100 km. Pascal Hoff, 60 ans, licencié au Freyming-Merlebach Athlétic Club a relevé ce défi fou. Depuis plus d’un an, ses entraînements, son alimentation, sa vie quotidienne tournent autour de cet unique objectif. Mais pour que l’exploit soit complet, il fallait un décor grandiose : ce sera le Périgord Noir, et les 100 km de Belvès. Un village médiéval, l’un des plus beaux de France, niché aux confins de la vallée de la Dordogne, en Aquitaine, qui sent bon la châtaigne, la truffe et d’autres produits du terroir périgourdin. L’épreuve s’est déroulée le samedi 26 avril. 550 athlètes sont au départ. Réveil vers 5 h 30, petit-déjeuner à 6 h 30, puis un court briefing des organisateurs qui se sont montrés, pendant toute la manifestation, aux petits soins avec tous les engagés. A 8 h le départ est donné. « Au début, je n’avais qu’une angoisse, c’est de ne pas pouvoir respecter les temps de passage autorisés et de me faire arrêter » explique Pascal.

Un combat contre soi-même !

Mais il avale l’un après l’autre les kilomètres : Siorac, Saint- Cyprien, Beynac, les premières boucles le long de la Dordogne se passent bien. « Je pensais à tout ce temps passé à m’entraîner, les longues sorties, certaines de huit heures où je cachais la veille un peu de ravitaillement sur le parcours, à la tendinite qui m’aura fait douter à deux mois de la course. » Il passe par La Roque Gageac, Vitrac, Carsac, des villages typiques dont le nom rime avec Fmac, et Sarlat, à mi-parcours, haut lieu gastronomique et culturel du Périgord Noir. Mais pas le temps de s’attarder, il faut entamer le retour vers Belvès. Les kilomètres semblent de plus en plus longs, les positions de course se figent, le peloton s’étire sur des dizaines de kilomètres. Chacun est son propre adversaire et les abandons, au fil du temps, se multiplient. Encore une dernière montée qui n’en finit pas et enfin, comme une libération, la ligne d’arrivée. Jean-Jacques Obstetar, qui a accompagné en vélo son camarade de club pendant les deux dernières heures de course, s’occupe de lui. Les soins, la douche, la soupe chaude, quelques massages, quelques étirements et c’est fini. Au final, une performance exceptionnelle pour Pascal : 12 h 45 de course, 16e rang de sa catégorie. Pour l’anecdote, c’est Jérôme Chiotti qui remporte l’épreuve en 7 h 33 et la première féminine, la Belge Mildred Haans, se classe 6e en 8 h 30. 375 coureurs sont à l’arrivée, certains après presque 18 heures d’efforts. Chapeau Pascal Hoff pour cette performance !

Résultats 100 KM

PDF-Page_27-édition-de-Forbach 06 Mai 2014

Un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s